fiche de projet

Qualité des fourrages : augmenter les sucres

Projet intitulé:

Production de fourrages riches en sucres

Guy Allard, Gaëtan Tremblay, Gilles Bélanger, Annick Bertrand, Yves Castonguay, Raynald Drapeau, Réal Michaud, Robert Berthiaume, Doris Pellerin, Daniel Lefebvre, Alain Fournier

Faits saillants

  • Une teneur élevée en énergie rapidement fermentescible dans les fourrages contribue à augmenter l’efficacité d’utilisation de l’azote par les ruminants et entraîne une réduction de l’azote excrété dans l’environnement.
  • Ce projet de recherche a montré qu’il est possible d’augmenter la teneur en énergie rapidement fermentescible des fourrages par un accroissement des teneurs en glucides non structuraux, ce qui améliore la production laitière des vaches via une augmentation de la prise alimentaire et une plus grande efficacité d’utilisation de l’azote.

 

Objectifs

  • L’objectif principal était d’augmenter la teneur en glucides non structuraux (GNS) des fourrages en vue d’améliorer la performance des vaches laitières via l’augmentation de la prise alimentaire et de l’efficacité d’utilisation de l’azote tout en réduisant les pertes azotées dans l’environnement.
  • Quatre objectifs étaient visés :
    • 1) Développer des pratiques culturales qui favorisent une plus grande accumulation des GNS dans les fourrages; les effets du cycle journalier, du stade de développement, de la fertilisation azotée, du préfanage, du mode de séchage, et de la fermentation en ensilage ont été étudiés.
    • 2) Mesurer l’impact de la teneur en GNS du fourrage sur sa digestibilité et la synthèse des protéines microbiennes dans un système d’analyse in vitro.
    • 3) Évaluer la faisabilité d’utiliser la spectroscopie dans le proche infrarouge pour caractériser les GNS des fourrages;
    • 4) Mesurer l’impact d’un fourrage riche en GNS sur la prise alimentaire, l’efficacité d’utilisation de l’azote et les performances de la vache laitière.

 

Résultats et bénéfices potentiels

  • Les résultats ont :
    • 1) permis l’élaboration de recommandations agronomiques pour la production de fourrages riches en GNS sur les entreprises laitières du Québec;
    • 2) montré une amélioration de l’efficacité d’utilisation de l’azote des fourrages avec une réduction concomitante des pertes d’azote dans l’environnement;
    • 3) montré qu’il est possible d’utiliser la spectroscopie dans le proche infrarouge afin de prédire les GNS des foins produits au Québec.
  • Ce projet a permis de démontrer les avantages à la fois économiques et environnementaux des fourrages riches en énergie pour les fermes laitières québécoises.
  • Les connaissances acquises dans le cadre du projet ont permis de cibler de nouvelles pratiques pour la production de fourrages riches en GNS : choix de l’espèce, heure de la fauche (Crop Science, 51: 1297-1306; Agron. J. 102:1388-1398),maintien des niveaux de GNS durant le préfanage (Agron. J. 104:649-660), et peu d’impact de la fertilisation azotée (Agron.J. 101:1372-1380).
  • Nos résultats démontrent aussi que la spectroscopie dans le proche infrarouge est une méthode fiable d’analyse des glucides des fourrages (J. Dairy Sci. 92:1702-1711;Can. J. Anim. Sci. 89:279-283).
  • Les équations de prédiction qui ont été développées pourraient être utilisées par l’industrie afin de permettre aux conseillers en alimentation de faire des recommandations plus précises et aux producteurs laitiers de faire une meilleure valorisation de leurs four-rages dans les rations.
  • Nos essais in vitro ont montré que les fourrages plus sucrés stimulent la synthèse de protéines microbienne au niveau du rumen (J. Dairy Sci., 93:693-700).
  • Les résultats des essais in vivo analysés jusqu’à maintenant suggèrent que l’augmentation de la teneur en GNS de la luzerne cause une augmentation du temps de rumination chez la vache en début de lactation.

 

Partenaires financiers

Entente de collaboration pour l’innovation en production et transformation laitières (ECI2005-2011) :

  • Agriculture et Agroalimentaire Canada
  • Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies
  • Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec
  • Novalait inc.