fiche de projet

Clean label, alternatives naturelles des bactériocines

Projet intitulé:

Chaire de recherche industrielle METABIOLAC

Ismail Fliss

Faits saillants

  • Au cours des prochaines décennies, le secteur agroalimentaire fera face à plusieurs défis dont celui d’assurer les besoins alimentaires d’une population mondiale de 9 milliards d’individus tant au point de vue de la qualité que de la salubrité.
  • Les nouvelles tendances du marché limitent de plus en plus le recours aux barrières microbiologiques traditionnelles telles que le sel, les additifs chimiques et l’utilisation des antibiotiques comme facteurs de croissance en élevage.
  • La découverte de nouvelles générations d’antimicrobiens, naturels et plus sécuritaires pouvant être utilisées tout au long de la chaîne alimentaire représente une des approches les plus prometteuses.
  • La programmation scientifique de cette chaire comprend 4 volets portant sur l’identification, la caractérisation et l’exploitation des activités antibactériennes et antifongiques des bactéries lactiques dans les secteurs de la production et de la transformation alimentaire.
  • Cette approche globale ciblant notamment le secteur laitier permettra la mise en place d’une structure scientifique multidisciplinaire dans le domaine des cultures protectrices et des antimicrobiens naturels.
  • Les résultats représenteront une première preuve de concept de l’application de ces composés bioactifs naturels comme alternatives aux antimicrobiens traditionnels et aux additifs chimiques en production et transformation alimentaires.

 

Objectifs

Développer des connaissances et l’expertise relatives à l’isolement, l’identification et à la caractérisation de bactéries lactiques ayant des activités antimicrobiennes à fort potentiel d’application comme cultures bio-protectrices.

Objectifs spécifiques pour le secteur laitier :

  • évaluer in vitro et in vivo le potentiel de nouveaux produits à base d’antimicrobiens naturels produits par les bactéries lactiques comme alternative aux antibiotiques pour la prévention et le traitement des mammites sub-cliniques et cliniques chez les bovins laitiers ;
  • développer une approche écologique basée sur l’utilisation de cultures de bactéries lactiques bio-protectrices et de leurs métabolites pour la modulation des écosystèmes microbiens du lait et des produits laitiers et évaluer l’impact d’une telle approche sur la qualité et l’innocuité de ces produits.

 

Résultats et bénéfices potentiels

  • La programmation scientifique de la chaire permettra la mise en place d’une structure multidisciplinaire dans le domaine des cultures protectrices et des antimicrobiens naturels ainsi que de générer de nouvelles connaissances relatives à l’activité des bactéries lactiques, notamment celles en lien avec la production de composés antimicrobiens.
  • Nos résultats représenteront une première preuve de concept de l’application de ces composés bioactifs naturels comme alternative aux antimicrobiens traditionnels (en production laitière) et aux additifs traditionnels et au sel (transformation laitière) dont l’utilisation est de plus en plus contestée.
  • Les applications en transformation laitière se réaliseront sur des modèles de fromage cheddar et de yogourt brassé afin de contrôler les flores pathogènes et d’altération. Une application vétérinaire pour la prévention de la mammite sera aussi réalisée dans un essai in vitro.
  • De plus, les données sur l’efficacité et surtout sur l’innocuité de ces molécules constitueront un atout majeur à leur homologation par les organismes règlementaires et donc leur exploitation à grande échelle.
  • À moyen terme, les travaux contribueront à réduire les pertes liées au déclassement du lait ou des produits laitiers et donc à promouvoir la qualité microbiologique des produits.
  • À long terme, les travaux contribueront à améliorer la qualité des écosystèmes et la protection de la biodiversité en diminuant l’usage des antibiotiques. Ils permettront ainsi de mieux répondre aux préoccupations des citoyens et consommateurs et d’améliorer leur santé et leur qualité de vie.

 

Professionnels formés

  • Laurent Dallaire, étudiant à la maîtrise
  • Léo Daviaud, étudiant à la maîtrise
  • Liya Zhang, étudiant au doctorat
  • Hebatoallah Hassan, étudiante au doctorat
  • Zied Abdelwahed, étudiant au doctorat
  • Sabrine Naïmi, étudiante au doctorat

 

Partenaires financiers

La chaire de recherche est financée dans le cadre du programme de chaire de recherche industrielle du Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) avec le partenariat du Consortium de recherche et innovations en bioprocédés industriels au Québec (CRIBIQ).

Les partenaires industriels sont :

  • Biena
  • Cascades
  • La Coop Fédérée
  • Fumoir Grizzly
  • Novalait
  • Olymel
  • Sani-Marc

Visitez le site web de la chaire pour plus d’information.