fiche de projet

Accroître l’écoefficience par la concentration des fluides laitiers

Projet intitulé:

Amélioration de l’écoefficience en transformation par une approche intégrée de concentration des fluides laitiers

Yves Pouliot, Michel Britten, Steve Labrie, Alain Doyen, Manuele Margni

 

 

 

Filtrer le lait pour en extraire l’eau et en concentrer les protéines est une méthode répandue en technologie laitière. Elle permet de fabriquer une foule d’aliments, en plus de rendre la transformation plus écoefficiente. Pour ce faire, on recourt aux procédés dits « baromembranaires », dont l’osmose inverse et l’ultrafiltration, qui suscitent un intérêt grandissant. On obtient ainsi un riche concentré de protéines, ainsi qu’un sous-produit liquide, le perméat. Le résidu de l’osmose inverse présente une composition très proche de l’eau et pourrait servir en usine pour réduire la consommation d’eau potable alors que le perméat de l’ultrafiltration contient du lactose et des sels minéraux qui compliquent son utilisation. Cette recherche, dirigée par le professeur Yves Pouliot, mesurera les gains obtenus en matière d’écoefficience par l’application de ces nouvelles pratiques de transformation fromagère et de valorisation du lactosérum en contexte industriel. Elle s’appuiera sur les connaissances et le logiciel de simulation récemment développé par la Chaire de recherche industrielle CRSNG-Novalait en efficience des procédés de transformation du lait. Les résultats permettront une première évaluation du potentiel d’utilisation du perméat obtenu par ultrafiltration à l’échelle des fermes laitières.