fiche de projet

Identifier les cultures bioprotectrices qui allongent la conservation des produits laitiers

Projet intitulé:

Étude des interactions microbiennes pour la sélection de nouveaux consortiums de cultures bioprotectrices d'intérêt laitier

Marie Filteau, Ismail Fliss

 

 

 

Qui n’a jamais retrouvé au fond de son réfrigérateur un pot de yogourt constellé de taches bleu-vert, juste bon pour la poubelle ? Les produits laitiers ont une durée de conservation limitée en raison des microorganismes indésirables qui finissent par s’y développer, altérant leur saveur. C’est le cas du yogourt, du lait pasteurisé et du fromage râpé, entre autres. Or, il pourrait être possible de contrôler la croissance de ces microorganismes à l’aide de cultures bioprotectrices. Ces dernières produisent des composés antimicrobiens naturels qui peuvent retarder l’apparition de bactéries, levures et moisissures, ou encore empêcher la formation de composés malodorants, ce qui permet aux aliments de se conserver plus longtemps. La professeure Marie Filteau entame une recherche pour comprendre comment diverses cultures bioprotectrices interagissent avec des microorganismes néfastes, en appliquant à grande échelle de nouvelles méthodes d’analyse systématique. À terme, son équipe pourra élaborer des mélanges de cultures bioprotectrices adaptés à certains produits laitiers afin d’en augmenter la durée de vie, contribuant ainsi à réduire le gaspillage alimentaire.